Epilogue

Publié le par Pascal

On s’écrit ? Tu m’oublies pas ? Profites… Et plein d’autres phrases que j’ai du dire ou entendre dans ce va-et-vient de rencontres qu’a été ce voyage. Seulement voilà, je n’avais pas envisagé a 100% qu’un jour donné, ce serait moi qui doive faire ma dernière révérence. Alors oui, il a fallu dire au revoir mais pas adieu à Gladys, Marie, Jacques et tous les autres lors d’un dernier week-end entre Sydneysiders. C’etait dur mais la motivation du retour existait je ne peux pas le nier. Je ne sais pas quand exactement le trip s’est arrêté. Est-ce en sortant de l’Empire samedi soir ? Est-ce sur le quai de la gare à l’aéroport ? Peut-etre plus tôt, peut-etre plus tard, mais quoi qu’il en soit, en me réveillant sur le canapé a Mika mercredi dernier j’ai réalise que le décor avait vraiment changé, que la fameuse réalité que je fuyais depuis 14 mois m’avait rattrape comme ca, au détour d’un avion de retour. 29h de voyage dans la gueule et un seul souvenir de ce rituel aérien de passage a l’age adulte passé en l’unique compagnie de l’autobiographie d’Anthony Kiedis, le chanteur des RedHot. Je me souviens de mon fou-rire en passant sur la radio rock de l’avion et d’entendre dans un accent improbable : " Hey dis ist zi Austrian Airlinezes Rock Radio. My name iz Gürt and together vi vill rock it ! ! " Ouais c ca " vi vill rock it "… On va essayer, jte promets rien Gürt…

J’ai essayé plusieurs fois en Australie de me faire passer pour ce que je n’etais pas, on m’a déjà flatté en me demandant par exemple de quelle région d’Angleterre je venais, mais ce qui est arrive Mardi soir avec Mika est je pense ce qu’on appellera la chute. J’avais des jeux de mots, des blagues, des pensées que je voulais mettre a l’écran, mais je pense que ce blog doit se finir sur un bout de vie pris a la volée, comme tous les autres histoires de cette aventure océanienne. Mise en situation : Mardi 14 Novembre, Le Thor, Vieux-Nice. 22h37.

Mika et moi nous installons a une table, a quelques mètres de la scène. Juste a cote de moi, une rousse me demande une cigarette. J’ai compris l’intention mais absolument pas la phrase, je lui fais donc comprendre de répéter. Et la, pour des raisons que j’ignore elle s’imagine que je ne suis pas français. Elle se tourne donc vers une copine a elle, cherchant un truc a me dire. Apres une petite minute de réflexion elle reviens vers moi pour la construction de phrase la plus innocente et pourtant la plus philosophique que j’ai entendu en anglais dans ma vie : " Are you a cigarette ? ". L’espace d’un instant, le temps s’est arrêté de tourner. J’ai trouvé son erreur magnifique. Finalement, je lui ai souris et lui répondu en français que je n’en etais pas une mais qu’il est vrai qu’on aurait pu s’y méprendre. J’ai adopté depuis cette attitude a plusieurs reprise et je dirais pour conclure que la vie serait sans doute beaucoup plus drôle si on obligeait les cons a parler en anglais avec un accent français a couper au couteau…

Merci : Merci a mes parents qui m'ont toujours soutenu dans ce projet. Merci a tous ces inconnu(e)s qui sont devenus des amis. Merci aux amis de toujours qui se sont donné les moyens de venir me voir au bout du monde (tiens d'ailleurs Bon anniversaire Mika...). Un énorme " merci " a tous ceux qui ont contribué de près ou de loin a faire que ce blog ait eu, au jour ou j’écris ces dernières lignes plus de 11000 visiteurs. C’aura été une relation étrange mais intense entre vous et moi pendant plus de 400 jours, au rythme de 95 articles qui m’ont vu faire mon bout de chemin ou, comme me l’a dit Christopher " none of those days have been normal ".  Je vais, d’ici peu commencer a relire mes articles, non sans une incroyable nostalgie et je souhaite a tout le monde de pouvoir vivre au moins une fois dans sa vie un rêve éveillé.

Peace Out

Publié dans pascalenbas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Pascal, je t ai di ke j iré voir ton blog et j y suis!!!!!<br /> en tt cas gros, t écris super bien et je pense ke la rédaction d un livre s impose!   on pourra en faire une adaptation en nissart pr nos ainés, je t aideré ya pa de soucis...<br /> En tt cas ma poule, sache ke la team "FAST AND FURIOUS" (cf. une certaine soirée à l hollandais...) est fiere de toi, et kon est grave content ke tu sois rentré paske ta sale gueule de con ns a grave manqué...   je crois ke c ton petit air "2 de tention" et ta nonchalance naturelle ki nous plaisent chez toi (ne vois là aucune offence ma couille...).<br /> enfin bref, t es rentré et ce soir, "en ce jour du 27 novembre de l an  de grace 2006" pr reprendre une de tes formules, on va se mettre une CASQUETTE MONUMENTALE au THOR!!!!!!!!!!!!!!!!!!<br /> biz ma couille et ke la force soit ac toi...<br /> ps: cela m inspire une pensée: <br /> "qd tt va mal, et ben di toi ke c pa plu mal ke si c'été pire!!!!!!"              (dixit: Romain VEZIANO alias "GROJEAN")<br /> bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Répondre
A
merci calou de nous avoir fait participé à ce merveilleux voyage à travers ce blog.
Répondre