Oh fada

Publié le par Pascal

Des le lever, le soleil tape a mort. Je rejoin le clan francais pour un petit dej' consacres aux potins de la veille. En effet, Fred est reste plus tard ke nous en boite en nous resume la fin soiree "agitee"de Morgane puiske vers 3h du mat' elle a pete un plomb, commence a sortir avec un mec, puis 2 puis 3....puis 7. puis essaye den deshabiller un sur un canape, puis sest faite sortir de la boite damener un mec aux chiottes, jen passe et des meilleures... Cet histoire nous fait tous halluciner puiskon la trouver tous un peu coince en partant de la boite... On traine un peu sur le Backpacker dans la matinee. A 13h, les marseilais recoivent la visite dun proprietaire de Van quils avaient essaye la veille. Ils se chauffent et lachetent en negociant un rabais de 200 dollar ce ke leur coute a la fin 3000 dollar. On sechangent mails et telephones et on part avec Fred en bus sur MermaidBeach a 4 km au sud sur la cote pour voir un peu les magasins la bas. Julie avait une adresse dune entreprise de surf au 2580 GoldCoast Highway ki savere desormais etre un... FastFood Thailandais... Echec mais pas grave puiske le long de la route beaucoup de magasins sympas, de fringues pas cher. On ne craque pas pour des achats mais on reviendra c sur. On decide, en tant que tares de francais, de rentrer a pied. Mais bon, au bout de 2km, on craque parce ke la chaleur est un peu etouffante a cause du ciel nuageux. On sarrete dans un mall a Miami beach pour boire un coup et on rentre en bus au backpacker. Julie reste a passer qq coups de fils pendant ke Fred et moi partons a Coles se ravitailler. En rentrant, un indien dont jai pas creussi a comprendre le nom minvite a boire un coup avec lui, parce kil a remporter le tournoi de billard la veille et dispose de 50 dollar au bar et aura jamais le temps de le consommer avant son depart de demain. Julie et un italien, Paolo, nous rejoignent. On traine et au mpment daller faire a bouffer on sapercoit ke la cuisine ferme a 20h et kilest deja 20h40... ce sera sandwich dans la chambre, les pates c pour demain... Le soir, demotives par la pluie, on reste au backpacker. Je traine juska 23h, et vais me coucher, laissant Fred Julie et des djeunnss.

Publié dans pascalenbas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article